Accueil / Actualités / A La rencontre du dessinateur Alexander Utkin !

A La rencontre du dessinateur Alexander Utkin !

12/08
À la fois illustrateur, designer, musicien, Utkin, dont la première BD, Le Roi des Oiseaux s’est vue récompensée par de nombreux prix, tire son inspiration d’univers aussi différents que Disney, Miyazaki, Tolkien ou Hergé. Le résultat de cette collaboration est tout simplement bluffant : avec un traitement graphique proche du naïf, dans un esprit gouache, et des couleurs vives exceptionnelles, l’illustrateur fait de chaque planche une véritable œuvre d’art rappelant les grandes heures du dessin animé tchèque des années 70. Avec Ex People, Desberg et Utkin réussissent le tour de force de nous offrir un conte merveilleux à la fois drôle, exigeant et grand public… L’AFFAIRE mais aussi une véritable œuvre d’art !
 
Comment est né l’idée d’Ex-People ?
Alexander Utkin : J’ai reçu un jour un message de mon agent qui me prévient que le scénariste Stephen Desberg souhaite absolument collaborer avec moi sur une nouvelle bande dessinée de fantasy. C’était une idée très excitante mais dans le même temps je me suis senti nerveux à l’idée de lire ce scénario. Que se passerait-il si une fois ma lecture terminée, je me rendais compte que je n’étais pas le dessinateur idéal pour cette histoire ? Heureusement tous mes doutes se sont envolés lorsque j’ai tourné la dernière page. En plus d’être un excellent scénario, The Ex-People s’avérait être à la fois drôle, bourré d’action voir même touchant à certains moments. Stephen est véritablement un narrateur hors-pair et j’ai adoré travailler en binôme avec lui.
 
Comment vous êtes-vous formé au dessin ?
AU : Je dessine depuis aussi longtemps que je me souvienne, tout petit déjà ! J’ai été diplômé de l’Université des arts graphiques et j’ai ensuite enchainé les missions d’illustrateur et designeur. J’ai finalement tenté le grand saut et je me suis lancé comme dessinateur de bandes dessinées.
 
Quelles sont vos inspirations graphiques pour The Ex People ? 
AU : Je n’ai pas eu d’inspirations particulières pour The Ex-People, j’ai juste voulu donner le meilleur de moi-même pour servir au mieux l’histoire de Stephen. Ce que je voulais pour cet album, c’était une tonalité particulière accompagné d’un style visuel qui lui serait propre. Je ne voulais surtout pas imiter le style d’un autre artiste et que l’album soit reconnaissable par mon style en un clin d’œil. D’un autre côté, je m’inspire souvent d’autres artistes, que ce soit des réalisateurs ou même des musiciens et alors la liste peut-être très longue !
 
Après Le Roi des oiseaux, on vous retrouve à nouveau dans un registre fantastique. Est-ce que c’est ce que vous préférez ? 
AU : Absolument ! Contes, récits fantastique ou fantasy sont des genres que j’affectionne particulièrement et qui sont pour moi les plus excitant pour un dessinateur. Je trouve que ces récits permettent souvent de libérer l’imagination des artistes à son paroxysme !
 
Etes-vous passionné par la période médiévale ?
AU : En tant qu’artiste, je pense que je me sens plus à l’aise pour représenter le passé plutôt que d’autres époques comme le présent ou le futur. Donc oui je pense qu’on peut considérer que j’apprécie particulièrement la période médiévale.

Découvrez :

Contactez-nous Devenir partenaire